Résultats du dépistage du cancer du sein

 

La coordination nationale du dépistage organisé des cancers en France est placée sous la responsabilité du ministère de la santé. L’institut national du cancer (InCA) et le Direction générale de la santé (DGS) assurent le pilotage de ces programmes.

 

La structure de gestion (ou centre de coordination des dépistages) est l’instance opérationnelle dont le fonctionnement et les attributions sont fixés par voie réglementaire (cahier des charges). Elle assure l’organisation locale du dépistage à l’échelle d’un ou plusieurs départements. Son statut doit être à but non lucratif et indépendant des intérêts privés.

 

Chaque structure de gestion a la responsabilité de transmettre périodiquement à l’Institut national de veille sanitaire (InVS) les données médicales de suivi des dépistages pour une évaluation quantitative et qualitative du dispositif. Un rapport annuel est publié tous les ans ou tous les deux ans afin de surveiller la qualité de ces programmes.

 

 

Participation au dépistage dans les Pays de la Loire

 

L’adhésion des femmes de la région à ce programme est importante comparativement aux autres régions françaises. Le taux de participation, de l’ordre de 65% pour la période de 2010-2011, est supérieur de 12 points à la moyenne nationale.

 

Cette situation favorable des Pays de la Loire recouvre toutefois des disparités territoriales importantes, comme le montre la carte. Le taux de participation varie selon les départements de 40 à 80% pour le cancer du sein.

 

 

 

 

 

Consulter les résultats détaillés

 

L’observatoire régional de la santé (ORS) et les 5 structures de gestion se sont associés pour vous présenter les résultats en termes de taux de participation à l’échelon départemental mais aussi cantonal.

 

Il vous suffit de cliquer sur votre département sur la carte afin d’accéder à ces résultats.