Le dépistage organisé des cancers en Pays de la Loire

 

LE PRINCIPE DU DEPISTAGE

 

Le dépistage vise à détecter des anomalies susceptibles d'être cancéreuses ou d'évoluer vers un cancer, avant que n'appariassent les symptômes. Car découvrir ainsi le cancer le plus tôt possible permet de soigner avec des traitements moins longs, moins pénibles, et de donner plus de chances de guérir. Il est aujourd'hui possible de dépister utilement certains cancers avec des examens simples, fiables et sans danger. Ce dépistage peut-être réalisé soit dans le cadre d'un programme organisé par les autorités de santé publique (comme pour le cancer du sein et le cancer colorectal), soit de façon individuelle à l'initiative du professionnel de santé ou du patient (cancer du col de l'utérus, cancer de la prostate, mélanome).

 

Les dépistages "organisés" DES CANCERS ?

 

En France, on dit que les dépsitages du cancer du sein et du cancer colorectal sont "orgnasiés" car le Ministère de la Santé a décidé de le proposer à toutes les personnes de 50 à 74 ans ans, tous les deux ans. les conditions de mise en place sont les mêmes dans chaque département grâce à un cahier des charges commun que tout le monde doit appliquer. Pour l'instant, le dépistage du cancer du col de l'utérus est en phase d'évaluation dans 13 départements, dont le département du maine et Loire, c'est le dépistage intégré.

 

La coordination nationale du dépsitage organisé des cancers en France est placée sour la responsabilité du Ministère de la santé. La Direction générale de la santé, l'Institut National du cancer et l'Assurance maladie assurent le pilotage de ces programmes de dépistage.

 

AU NIVEAU DEPARTEMENTAL

 

La structure de gestion (ou centre de coordiantion des dépistages) est l'instance opérationnelle chargée de mettre en place les dépistages organisés. Son fonctionnement et ses attributions sont fixés par voie régelementaire (cahier des charges). Elle assure l'organsiation lcoale du dépsitage à l'échelle d'un ou plusieurs départements. Son statut doit être à but non lucratif et indépendant des intérêts privés.

 

Chaque département français possède une structure de gestion. Pour les Pays de la Loire, ce sont :

 

Cap Santé Plus 44 (Loire -Atlantique - 44), Cap Santé 49 (Maine et Loire - 49), Camélia (Mayenne - 53), Gems (Sarthe - 72) et Audace (Vendée - 85).

Ces structures sont financées par l'Etat (via l'Agence régionale de santé), l'Assurance Maladie et par différents partenaires en fonction des départements (par exemple: le Conseil général, la Ligue contre le cancer ...).